SNAPA Syndicat National de l'Assurance, de la Prévoyance et de l'Assistance

Flash info

Réunions statutaires en 2019

Le calendrier est désormais disponible dans la rubrique "Agenda".

Maj du 10/12/2018
___________________

Adhésion pour 2019

La nouvelle demande d'adhésion pour 2019 (avec les tarifs) est accessible dans la rubrique "Adhérer".

Maj du 03/12/2018
___________________

Accès aux espaces réservés

La mise à jour des adhérents a été faite ce jour. Vous pouvez vérifier vos accès avec votre identifiant (adresse courriel) et votre mot de passe (numéro d'adhérent) : voir

Maj du 10/11/2018
___________________

AXA France

La CFE-CGC, 1ère organisation syndicale avec 32,33 % des voix aux élections professionnelles de novembre 2018.

Maj du 15/11/2018
___________________

Consultation citoyenne sur l'Europe sociiale

Vous avez jusqu'au 18 novembre pour y participer : voir

Maj du 13/11/2018
___________________

Consultation citoyenne sur les retraites

Celle-ci est terminée, mais vous pouvez en connaître les conclusions : voir

Maj du 08/11/2018
___________________

Modification du régime social des Activités Sociales et
Culturelles des Comités d’entreprise

La CFE-CGC dénonce : voir

Maj du 07/11/2018
___________________

Assemblée Générale Ordinaire

Elle a eu lieu le jeudi 18 octobre 2018. Retrouvez l'édito ci-contre et l'article dans les actualités syndicales.

Maj du 25/10/2018
___________________

Interview de François Hommeril

L'Etat rompt la promesse faite aux retraités : voir

Maj du 17/09/2018
___________________

Vox'Assur

Le numéro de juillet 2018 est paru et distribué : voir

Maj du 16/07/2018
__________________

Réforme des retraites

Position de la CFE-CGC : voir

Maj du 01/06/2018
__________________

Adhésion

Un nouveau bulletin d'adhésion, saisissable en ligne, est à disposition dans la rubrique "Adhérer" : voir

Maj du 31/05/2018
__________________

RMA 2018

Celles-ci sont connues : voir

Maj du 29/05/2018
___________________

La MACIF refond tous ses accords sociaux : voir

Maj du 05/04/2018
___________________

NAO Salaires 2018

Situation au 8 mars 2018 : voir

A compléter ou modifier en contactant le SNAPA (01 55 07 87 60)

Maj du 13/03/2018
___________________

La CFE-CGC adhère au "Global Deal"

Christophe Lefèvre, adhérent de notre syndicat SNAPA et secrétaire national en charge de l’Europe et de l’International, et Catherine Houlmann, déléguée nationale, ont représenté la CFE-CGC lors de la réunion de lancement français du Global Deal, organisée à l’initiative de Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Voir

Maj du 31/12/2017
__________________

Représentativité

La Fédération gagne son procès en Conseil d'Etat : voir

Maj du 01/12/2017
__________________

Accord d'entreprise : le Conseil d'Etat rend une décision favorable pour la CFE-CGC, syndicat catégoriel : voir

Maj du 26/06/2017
__________________

Représentativité dans la branche Assurance

La Fédération CFE-CGC de l’Assurance se réjouit du très bon résultat constaté à l’issue du calcul de la représentativité dans l’Assurance en France.
En cumulant les Conventions Collectives de Mai 1992 (administratifs) de Juillet 92 (inspecteurs) et celles des salariés des Réseaux commerciaux, le poids de la CFE-CGC Assurance passe dans l’état actuel des choses, officiellement, de 14,40 à 16,24%, sachant qu’il faut y ajouter 2,34% non comptabilisés chez les non cadres.
Nous cumulons donc 18,58% de représentativité réelle sur l’ensemble des collèges, et 22,35% en catégoriel.

C’est la progression la plus importante de toutes les Organisations Syndicales de la profession.

La CFE-CGC passe de la 3ème à  la 2ème place.

Cette progression récompense le travail de  nos sections syndicales  d’entreprises CFE-CGC qui ont gagné en influence auprès de nombreux salariés, au cours des 4 dernières années.

Maj du 04/04/2017
__________________

Imprimer
Mercredi, 27 Janvier 2010 15:01

La Présidente de la CNAV et la retraite

Danièle Karniewicz, présidente de la CNAV a récemment répondu en direct à des lecteurs d'un magazine d'information sur le problème des retraites. Retrouvez les questions posées et les réponses données.

 

Daniel : Je pars à la retraite dans 5 mois, serais-je concerné par la réforme 2010 ?

Non. Pour les personnes qui répondent aux conditions de départ avant fin 2010, pas d'impact de la réforme. De toute façon, une mise en place de nouvelles mesures sera progressive.

Romulus : Il n'existe plus d'âge de depart en retraite. Un jeune commence en moyenne à travailer à 25 ans. Ajoutez à cela 41 ans de cotisations, et cela fait 66 ans. C'est un faux débat. Dites la verité.

L'âge moyen de départ à la retraite est actuellement de 61 ans pour les salariés du privé. Pour la génération née en 1975, l'âge moyen de fin d'étude est d'un peu plus de 21 ans. Et les conditions d'entrée dans la vie active sont de plus en plus difficiles pour les jeunes générations. L'âge pivot de 60 ans devient effectivement de plus en plus virtuel. Néanmoins, n'oublions pas que l'espérance de vie après 60 ans augmente significativement. Ce qui pose la problématique de l'équilibre entre le temps passé en activité et le temps passé à la retraite.

Dede: J'ai 56ans et 4 mois, 162 trimestres cotisés et valides. Actuellement au chômage depuis octobre 2009, qu 'est qui m'attend ?

Compte tenu de votre âge et des trimestres acquis, la Cnav continuera à vous valider des trimestres jusqu'à l'âge de la retraite, même en cas de chômage non indemnisé. C'est cette valeur de solidarité qui fonde notre système de retraite par répartition.

Momi : Née en janvier 1951, j'aurai en 2011 164 trimestres + 8 (1 enfant) = 172 trimestres. Possédant un compte épargne temps, puis-je déposer mon dossier en août 2010 ?  Ou faut-il attendre si les accords ne sont pas signés d'ici là ? Si l'âge de départ est reporté, quel serait la décote si je décide de partir quand même au 01.02.2011 ? Pourrais-je toucher la retraite Cnav+Arrco+Agirc à cette date ?

Compte tenu de votre année de naissance, il vous faut 163 trimestres et vous les avez largement. Il est très peu probable que vous soyez concernée par les éventuelles mesures 2010. L'âge de départ à l'Agirc-Arrco est de 65 ans. Mais un accord spécifique des partenaires sociaux permet de partir dès 60 ans. Cet accord prend fin au 31 décembre 2010 et devra être renégocié de toute manière. Mais comme on peut le penser, avec un calendrier de montée en charge très très progressif.

Leko : Faut-il taxer les actuels retraités qui ont connu une carrière avec peu de chômage et de précarité, pour financer les retraités de demain ?

Effectivement, il faut une approche globable des équilibres d'efforts entre les générations. Les retraités d'aujourd'hui bénéficient en moyenne d'un niveau de vie proche des actifs. Ils font cependant face à des dépenses croissantes : dépendance, santé, soutien familial. Il faut donc être très prudent dans les choix d'équilibrage, tout en étant conscient que les populations les plus en difficulté sont aujourd'hui les jeunes, les enfants de familles mono-parentales et les personnes âgées isolées.

Bonnetdane : Ne pensez-vous pas que reculer l'âge de la retraite c'est s'exposer à voir exploser les arrêts de travail dûs à l'épuisement professionnel ?

On ne peut pas parler d'allongement de l'activité professionnelle sans prendre en compte la problématique de la pénibilité. Cela impose de définir les types de pénibilité, les démarches de prévention et d'amélioration des conditions de travail. Pour les cas où il y a usure en terme de santé, la difficulté est de traduire cela en périodes pour une sortie d'activité plus précoce. Reste le problème difficile de définir sur quelles bases, et avec quel financement. Soyons conscients que les régimes de retraite ne peuvent pas prendre à leur charge ce financement.

Valdine : Je n'ai pas le droit à la reversion de mon époux. Mais comme ma retraite est inférieure à la sienne, puis-je bénéficier du montant qu'il percevait ? Y-aurait-il un texte qui le précise ? Pouvez-vous m'en dire plus car je n'arrive pas à joindre un service susceptible de me renseigner.

La pension de réversion est effectivement soumise à conditon de ressources. Manifestement, vos ressources doivent être supérieures au seuil. Si cela n'était pas le cas, posez votre question sur le site http://www.lassuranceretraite.fr. Vous avez l'assurance d'une réponse rapide. De toute manière, vous ne pouvez pas prétendre à percevoir la retraite de votre époux à la place de la vôtre.

Lili : Il semblerait que le gouvernement veuille modifier les règles de calcul des retraites des fonctionnaires "pour des raisons d'équité". Peut-on parler d'équité à partir du moment où la plupart des fonctionnaires n'ont pas cotisé pour une retraite complémentaire et auraient donc dans ce cas là une retraite inférieure à celle du privé ?

Compte tenu de la multiplicité des régimes de retraite et des statuts, il y a en France un fort sentiment d'inéquité. Un effort a été fait en 2003 sur l'alignement des durées de cotisation. Les questions sont encore prégnantes de la part des assurés sur la comparaison des modes de calcul et des taux de remplacement.

Nicole, Paris : Je vais avoir 60 ans à la fin du mois d'octobre prochain, et j'ai tous les trimestres nécessaires. Pensez-vous que je puisse demander la liquidation de ma retraite pour cette date, malgré les discussions qui vont s'engager prochainement et qui aboutiront très certainement à un recul de l'âge de départ en retraite ? Comme vous le conseillez, je vais faire ma demande 6 mois à l'avance. Mais que faire si d'ici mes 60 ans et mon dossier enclenché, l'âge de départ est repoussé ? Puis-je alors revenir en arrière et annuler cette demande de retraite ?

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2007 a posé le principe générationnel. Les conditions qui s'appliquent à votre génération (née en 1950) ne peuvent pas ête modifiées par la nouvelle réforme. Rien ne vous oblige donc à partir en 2010. Quand vous souhaiterez partir, déposez votre demande 3 à 4 mois avant auprès de votre caisse.

Manu : Je réunis toutes les conditions pour un départ en retraite anticipé le 01/04/2010 dans le cadre des carrières longues. Des dossiers sont traités dans différentes CRAM de France, y compris celle du Nord-Picardie. Mon dossier est bloqué dans l'antenne de Valenciennes. Motif : attente du feu vert qui ne vient pas. Que faire ? Pourquoi les différents services n'ont-ils pas les mêmes directives ?

Désormais, dans toutes les CRAM, les dossiers sont étudiés 3 à 4 mois à l'avance et pas plus.

Certains dossiers ont pu être retardés en attente des orientations nationales concernant l'application de la réforme des majoration de durée d'assurance pour enfant. Mais si vous réunissez effectivement toutes les conditions, votre départ est tout à fait possible pour le 1/4/2010.

Tibert : Mon mari peut, au titre des carrières longues, faire valoir ses droit à la retraite au 01/04/2010, à 58 ans. S'il décide de continuer jusqu'à 60 ans, et qu'entre temps l'âge l'égal passe à 62 ans, pourra-t-il s'arrêter à 60 ans, ou devra-t-il aller jusqu'à 62 ans ?

Si jamais l'âge légal devait évoluer dans le cadre du rendez-vous 2010, ce sera fait de manière très progressive et particulièrement pour les personnes qui sont très proches de l'âge de départ. La situation des personnes telle que celle de votre mari, qui pouvaient partir dans le cadre des carrières longues, fera sans doute l'objet d'une attention toute particulière.

Kikinou52 : j'ai travaillé 10 ans en Suisse. Ces trimestres sont ils pris en compte dans ma retraite ?

Oui. La Suisse fait partie des pays qui ont passé une convention avec la Cnav. Cette convention garantit la prise en compte des périodes cotisées en Suisse.

Bubbar : La réforme à venir inquiète passablement les Français, parmi lesquels nombre ont perdu confiance dans le système des retraites. Si vous n'aviez qu'une seule chose à leur dire pour les rassurer, ce serait quoi ?

Notre système de retraite par répartion a prouvé qu'il était précieux et solide pour l'ensemble des Français. Néanmoins, il est nécessaire de l'équilibrer fincancièrement compte tenu de la démographie. Un des enjeux de la réforme est justement de redonner confiance aux Français et particulièrement aux jeunes. Equilibrer, c'est redonner confiance.

Czap34 : Pourquoi, en ce qui concerne le secteur privé, le conseil d'administration ne décide-t-il pas de prendre les mesures nécessaires à l'équilibre de la de la caisse? N'est-ce pas sa responsabilité, et pas celle du gouvernement qui ne devrait s'occuper que du secteur public ?

Le rôle du Conseil est effectivement d'être force de proposition afin d'éclairer les décisions du Gouvernement. Le rôle des pouvoirs publics est légitimement majeur en raison du caractère solidaire du régime général, qui en fait sa force.

Liliadore : Je vais avoir 55ans. Je travaille de nuit depuis 15 ans comme ouvrière. Pouvez-vous me dire si le travail de nuit autre que dans le médical va être pris en compte pour la pénibilité, et comment ?

La question de la pénibilité doit être étudiée dans le cadre du rendez-vous 2010. Le travail posté fait évidemment partie des travaux pénibles.

En associant les services de la Cnav qui ont participé à ce chat avec moi, nous remercions les internautes de L'Express, en espérant que nos réponses leur auront été utiles.